ITALIAN CARS CLUB

Nous sommes le 24 Sep 2017 20:26

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 10 Sep 2010 10:28 
Hors ligne
Accro ICCiste

Inscription: 20 Fév 2009 13:37
Messages: 1097
Localisation: Plus là
MASERATI 422

Introduction
Lancée en 1988 en remplacement de la 420.
(422 signifiant 420 2e série)
La voiture a été légèrement restylée, avec la calandre chromée et arrondie et adopte les 5 goujons de roues.
Les performances sont identiques à la 420SI dont elle reprend la motorisation.
978 exemplaires produits jusqu'en 1992.

Image

Caractéristiques
220 cv @ 6250
26,7 mkg @3500
1257 kg
V6 biturbo (2 échangeurs, 1996 cm³)
3 soupapes/cylindre (2 admi, 1 echap)
Boite ZF 5v
Vmax : 225 km/h
0-100 : 6,3 s
Km DA : 26,9s

Image

Appréciations

Coût Utilisation/Achat

ImageImageImage

Confort

ImageImageImageImage

Sensations

ImageImageImage

Design

ImageImageImage

Image

Commentaires

Ahh !! C’est une Biturbo !!
Eh bien non ! C’est une Maserati 422, équipée du réglage des sièges électrique, de rétroviseur à réglage électrique, d’une climatisation automatique, de 4 vitres électriques, d’un intérieur cuir et alcantara rehaussé de plaquettes en véritables ronce de noyer et condamnation centralisée.
Et de quand elle date ?
De 1992 !
Ah ! Quand même !!
Oui mais, il y a un V6 de 220cv bi-turbo compressé !
Ah la vache ça doit pousser fort dis donc !

Qui n’a pas entendu ce discours à propos de son auto, discours empreint de tout le poids de la déception de l’interlocuteur.
Je ne considère pas ça vexant, bien au contraire. Il y a eu si peu de modèles construits et encore moins en circulation actuellement que chaque auto devient rare et ça augmente le plaisir de la bichonner pendant des heures et de rouler avec. Même si c’est pour aller du garage à la station de lavage seulement.
On ne part pas avec son auto comme ça sur un coup de tête. Il y a toute une préparation avant. Il faut que l’idée fasse son chemin. Que le pour et le contre soient bien pesés. Le temps va-t-il rester au beau toute la journée ? Est-ce que ma destination est sûre ? Mince, de quand date la dernière vidange ? … Je fais le tour de la voiture pour voir si rien n’a changé. Un petit coup d’œil sous le moteur pour détecter une éventuelle trace d’huile. Je prend la clef dans la main et avec attention je la glisse dans la serrure, j’actionne la serrure et le bruit de la condamnation centralisée déverrouille les portières. J’ouvre la porte, l’odeur très particulière des cuirs emplis le nez.
Délicatement je m’’assoie derrière le volant en bois, d’un rapide coup d’œil je vérifie que là aussi, rien n’a changé. Maintenant, la clef est dans le Niemann. Un quart de tour et les voyants sur le tableau de bord s’allument. Un petit checkup rapide, la pompe à essence tourne, les voyants sont ok et la batterie pleine.
Encore un quart de tour, le démarreur tourne, 1… 2… le V6 s’élance. Le starter automatique relève légèrement la vitesse du compte tours. Encore quelques minutes et la température atteint les 70°, le starter se coupe et le ralenti prend une allure normale.
Pied gauche sur la pédale de l’embrayage, je tire le levier de vitesse avec fermeté (c’est une italienne, elle aime la poigne….) me voilà en première. J’appui sur l’accélérateur ; Ah oui c’est vrai, il faut vraiment appuyer dessus, ce n’est pas une C4... On sort du garage.
Voilà, c’est parti. Deuxième, troisième, tranquille, il faut laisser le moteur monter en température. Après une bonne demi-heure à travers la campagne, les ventilos se sont déclenchés plusieurs fois, et la température affiche 80/85°, me voilà revenu sur une route dégagée. Personne au stop, première, accélérateur à fond et voilà c’est parti…….. 5800 au compte tours, le bruit du moteur rempli l’habitacle, embrayage/seconde… compte tour de nouveau à 5800, embrayage/troisième. Un rapide coup d’œil sur le compteur… m….de, je suis déjà à 110. Je lève le pied pour revenir dans le raisonnable…
Direction la montagne. Hum les petites routes qui tournent !! Il est tôt ce dimanche matin et la route est dégagée. La voiture s’écrase un peu de l’avant dans les virages serrés. Il n’y a pas la suspension pilotée et les deux portières supplémentaires modifient le comportement par rapport au coupé mais quel plaisir à chaque sortie de courbe de ressentir la puissance de ce petit V6….
Bon allez !! C’est l’heure de rentrer. Retour tranquille vers le garage. Une ou deux petites accélérations encore…
Je tourne la clef, le moteur s’arrête… Un tour dans la serrure, le bruit de la condamnation verrouille les portières. Les ventilateurs tournent encore quelques secondes et puis le silence…. Vivement qu’il fasse beau de nouveau…. [Pomacanthus]


Image

Autres

J'ai eu l'occasion de conduire cette voiture sur environ 400Km (entre Melun et Genève) ; beaucoup d'autoroutes donc où
j'ai pu noter que la boite tire long (on atteint les 100 en 2e). Les accélérations sont franches à condition de rester dans
la bonne plage : Le petit 2L est vaillant mais nécessite quelques Tr/mn pour donner sa dose de plaisir au pilote.
J'ai aimé les reprises franches et pas brutales, un très bon confort, les sièges sont amples et bien
suspendus, on ne fatigue pas. J'ai moins aimé la fermeté de la boite (surtout la 2). [Did86]

Vidéos
Voici la présentation d'une 425 sensiblement identique
mais avec une motorisation carbu moins évoluée.

Image
Test en occasion de la Maserati Biturbo 425 (1985) par Profilmotor Tv - DH.be


Haut
   
 
MessagePosté: 15 Sep 2010 9:36 
Hors ligne
ICCiste Farceur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2009 20:48
Messages: 1405
Localisation: Lyon, France
Bel essai. Tu me feras faire un tour dans ta 422 en Alsace, Barth ?

Stéphane

_________________
www.maseratitude.com


Dernière édition par Steph69 le 17 Sep 2010 17:50, édité 1 fois.

Haut
   
 
MessagePosté: 16 Sep 2010 18:50 
Hors ligne
Joyeux ICCiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Sep 2008 15:03
Messages: 624
Localisation: 01 AIN
Pas de problème! Avec plaisir! :wink:

@+
Poma

_________________
Les Biturbos sont des merveilles d'ingénierie et d’aérodynamisme ….............. c'est aussi pour ça qu'on les aime!


Image
http://www.italian-cars-club.com/30ansbiturbo/
infos30ans@italian-cars-club.com


Haut
   
 
MessagePosté: 17 Sep 2010 6:54 
Hors ligne
Accro ICCiste

Inscription: 20 Fév 2009 13:37
Messages: 1097
Localisation: Plus là
La vidéo est assez bien faite je trouve, sans parti-pris.

Petite erreur tout de même, il ne fait pas mention dans la description des moteurs
du fait que le 2L a été poussé jusqu'à 330cv.


Haut
   
 
MessagePosté: 17 Sep 2010 16:54 
Hors ligne
Joyeux ICCiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Sep 2008 15:03
Messages: 624
Localisation: 01 AIN
Oui, en effet, c'est assez précis comme reportage.

C'est très sympa et c'est objectif.

@+
Poma

_________________
Les Biturbos sont des merveilles d'ingénierie et d’aérodynamisme ….............. c'est aussi pour ça qu'on les aime!


Image
http://www.italian-cars-club.com/30ansbiturbo/
infos30ans@italian-cars-club.com


Haut
   
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com