ITALIAN CARS CLUB

Nous sommes le 22 Nov 2017 6:31

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 16 Déc 2007 14:04 
Hors ligne
ICCiste Farceur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Nov 2006 22:01
Messages: 1284
Localisation: Clermont Ferrand
J'ai l'impression que jusqu'ici, seuls Alx et Jay ont posté concernant les historiques mais la section n'étant pas verrouillée, je suppose que c'est ouvert.

Voici donc l'historique de la Tipo qui fut tout de même présentée à la presse il y a déjà 20 ans.

Révélée à la presse en Juillet 1987, la Fiat Tipo, remplaçant une Ritmo vieillie, allait faire parler d'elle. Dessinée par le centre style IDEA, elle arborait une poupe curieuse, en parfait contraste avec un avant classique.
 
Les premiers essais presse furent réalisés fin 1987, et la nouvelle compacte de Fiat lancée en grande pompe à Genève en Mars 1988.
Rapidement, cette berline de 3m96 de long se signala par une habitabilité exceptionnelle, une suspension excellente et une tenue de route sûre, à défaut d'être joueuse.
Elle préfigurait, avec 15 ans d'avance, l'ère des compactes monospacisantes, dont les 307, Honda Civic et autres... Fiat Stilo se réclament aujourd'hui.  
Avec 1m49 de largeur aux coudes, elle écrasait toute concurrence en termes d'espace à bord, sans avoir recours à l'artifice des évidements de portière dont Renault était friand.
 
Elle disposait aussi d'une carrosserie en acier galvanisé, d'un hayon en matériaux composites et de glaces de custode, offrant aux passagers une luminosité bien agréable. De plus, les portes s'ouvraient avec un angle extrêmement important, facilitant ainsi l'accessibilité. Le coffre, de 350 litres, se montrait fort pratique et logeable, à défaut d'être très profond.
Le CX était de 0.31 (0.33 sur la Turbo-diesel), et le Scx de 0.62, une bonne valeur, malgré la surface frontale de 2.02 m2.
 
Les journalistes ne furent pas insensibles à cet étalage de technologie et d'intelligence : la Tipo fut sacrée voiture de l'année 1989, avec une avance inouïe sur ses rivales. Pour l'anecdote, il faut savoir qu'André Costa vouait une haine viscérale à la Tipo: il ne comprenait pas comment une Fiat pouvait gagner le titre de « voiture de l'année » et comparait les journalistes du jury à une meute de bonobos, des singes réputés assez bêtes, qui excepté bouffer et copuler ne font pas grand chose de leurs journées (oui, comme nous à peu de choses près...)
 
Présentée aux journalistes de manière froide et claire par le brillant Vittorio Ghidella, la Tipo rencontra auprès du grand public un succès étonnant. En 1989, Fiat comptait en fabriquer 270 000. Ce ne furent pas moins de 450 000 voitures qui sortirent des chaînes cette année-là! Comme vous le savez tous, c'est un peu l'inverse qui s'est produit pour la Stilo.

A ses débuts, la Tipo était disponible en 5 motorisations :
:arrow: 1108 cm3, 58ch, dérivé du Fire 999 des Uno (non importée en France)
:arrow: 1372 cm3, 72ch, évolution du 1301 cc.
:arrow: 1580 cm3, 83ch, évolution du 1498 cc.
:arrow: 1697 cm3, 58ch, diesel
:arrow: 1929 cm3, 92ch, Turbo diesel.

2 niveaux de finition étaient également prévus : normale (1.1, 1.4, 1.7D) et DGT, initialement appelée Digit, avant que Citroën, qui avait adopté cette appellation pour une série limitée de sa BX 19, n'empêche Fiat de l'utiliser. Elle se signalait par un équipement poussé (vitres électriques, intérieur velours, direction assistée -série sur la 1.9 TDs) et un tableau de bord électronique, très recherché stylistiquement parlant mais très décrié en raison d'une lisibilité nulle avec le solei en face.  
 
Curieusement, le sommet de la gamme était constitué par un Diesel.  
Les prix étant fort alléchants, la Tipo semblait promise à une carrière triomphale, malgré son arrière bizarre, d'autant plus que sa sortie a instantanément fait vieillir toutes ses rivales, GolfII, Kadett,309 et Escort en tête.

Tout n'était pas parfait dans la Tipo. Certes, sa caisse de 1m70 de large ménageait un espace utile phénoménal, mais elle s'avérait aussi très lourde, muselant les ardeurs de ses moteurs essence et fatiguant ses freins, efficaces mais peu endurants. En outre, sa finition n'était pas exempte de critiques, tant en ce qui concernait les matériaux que l'assemblage, auquel la carrosserie était extrêmement sensible : elle se montrait sifflante si ses éléments n'étaient pas parfaitement ajustés.
L'insonorisation moteur étaient également prise en défaut, surtout sur les diesels, et non-assistée, la direction nécessitait des efforts non négligeables.
 
Mais des équipements optionnels alors peu répandus (ABS, climatisation un peu plus tard, rétro droit électrique) faisaient passer la pillule.
 
Par ailleurs, certaines commandes étaient remarquablement conçues, comme ces commodos éclairés regroupant clignos, phares, mais aussi dégivrage et antibrouillards arrières, ou ces boutons de vitres électriques situés en haut des poignées de porte, éclairés eux aussi.

Techniquement, Fiat a fait de gros efforts sur la suspension. 4 roues indépendantes, 2 barres antiroulis mais surtout des éléments arrières montés sur un faux-châssis relié à la coque par des silent-blocs, pour une meilleure flitration. Compact, cet ensemble ménageait l'espace du coffre. Le compromis confort-tenue de route était de très haut niveau alors, avec une stablilité étonnante et une insensibilité appréciable au vent latéral.
 
Les boîtes de vitesses étaient également nouvelles. Disponibles en 2 versions, suivant le couple du moteur, elles garantissaient des changements de rapport rapides et doux. Ceux qui ont des Ritmo ou des Uno sur l'ICC comprendront de quoi je parle, je pense...
 
Comme Fiat n'a pas fait les choses à moitié, les moteurs étaient également inédits, mais pas entièrement nouveaux.
Le 1108 constituait la première évolution du très bon Fire 999 des Uno et Panda.
Les 1372 et 1580 dérivaient des 1301 et 1498, avec une rigidité très nettement améliorée et une admission retravaillée, pour plus de fiabilité et d'économie.
Le 1697 diesel restait quant à lui proche de celui de la Ritmo, offrant tout de même une injection modernisée.
Techniquement, Fiat a fait de gros efforts sur la suspension. 4 roues indépendantes, 2 barres antiroulis mais surtout des éléments arrières montés sur un faux-châssis relié à la coque par des silent-blocs, pour une meilleure flitration. Compact, cet ensemble ménageait l'espace du coffre. Le compromis confort-tenue de route était de très haut niveau alors, avec une stablilité étonnante et une insensibilité appréciable au vent latéral.
 
Les boîtes de vitesses étaient également nouvelles. Disponibles en 2 versions, suivant le couple du moteur, elles garantissaient des changements de rapport rapides et doux. Ceux qui ont des Ritmo ou des Uno sur l'ICC comprendront de quoi je parle, je pense...
 
Comme Fiat n'a pas fait les choses à moitié, les moteurs étaient également inédits, mais pas entièrement nouveaux.
Le 1108 constituait la première évolution du très bon Fire 999 des Uno et Panda.
Les 1372 et 1580 dérivaient des 1301 et 1498, avec une rigidité très nettement améliorée et une admission retravaillée, pour plus de fiabilité et d'économie.
Le 1697 diesel restait quant à lui proche de celui de la Ritmo, offrant tout de même une injection modernisée.
Le 1929 turbo-diesel de 92ch dérivait du 80ch des Ritmo/Regata/Delta, avec plus de couple et de puissance. Il surpassait alors toute la concurrence(Golf II GTD,Kadett 1,7 TurboD), et il a fallu attendre 1990 pour qu'une vraie réplique lui soit donnée, en l'occurence par la R19 turbo-diesel.

Conscient de l'inconvénient de l'absence d'un "vrai" haut de gamme pour la Tipo, Fiat tente de remédier au problème en 1989, mais dans la précipitation. Est présenté à la presse un prototype de version sportive, motorisée par le 2.0 16 soupapes apparu dans la Thema restylée, poussé à 155ch. Mal mis au point, ce pré-modèle est descendu en flammes par les journalistes, qui fustigent son manque évident de motricité. Seul le Moniteur Automobile qualifie ce loupé de "formidable machine".  
 
Fiat rectifie le tir quelques mois plus tard, en 1990, en lançant une nouvelle version 16 soupapes de... 1.8L de cylindrée. Développant 138ch, cette mécanique aussi rageuse que peu souple se marie mal au tempérament confortable de la Tipo. Ce n'est à l'évidence pas une vraie sportive. Elle pourrait prétendre au grade d'autoroutière si elle n'était si bruyante.
Néanmoins performante, elle souffre d'une motricité limitée par ses roues de 14 pouces.
 
Parallèlement, une version 1.8 8 soupapes de 109ch fait son apparition. Reprenant le moteur de la Dedra 1.8 ie, évolution du bloc de la Fiat 132, si je ne m'abuse, elle se montre très homogène et constitue certainement l'offre la plus cohérente dans la gamme essence de la Tipo grâce à une souplesse appréciable, des performance plus qu'honnêtes et un coût d'utilisation acceptable pour une compacte de cet acabit.
 
Elle reprend la finition des nouvelles déclinaisons AGT et AGT S apparues la même année, rétro droit éléctrique et direction assistée en plus, qui permettent aux allergiques à l'instrumentation électronique d'avoir accès aux équipements et motorisations les plus élevés, sauf en diesel.
En effet, elles reçoivent une instrumentation analogique plus étoffée que celle des versions de base, ainsi que de nouveaux revêtements de sièges "pied de poule".
Cette même année voit l'arrivée d'une 1.4 Pop, série limitée affichée au prix canon de 58900 F, ma mienne à moi :D, sans aucun équipement, vitres manuelles, fermeture non centralisée, direction non assistée, équipements qui arrivent de série sur la Tipo S.

En  1990, d'autres évolutions ont "profité" à la Tipo :
- La boîte CVT, transmission automatique à variation continue. Elle est similaire à celle de la Uno, et on ne peut pas dire que son adaptation à la Tipo 1.6 soit une réussite : consommation élevée, bruit d'aspirateur et faibles performances au programme. Par ailleurs, cette boîte ne s'avère pas d'une grande fiabilité.
- Moteur 1995 cm3 de113ch, mais pas pour le marché français.

Il est à noter que la Tipo 1.6 existe en version catalysée, mais elle reprend alors l'ancien 1585 cc des Ritmo et Regata 100S.
 
Pour le millésime 1992, le 1400 voit sa puissance portée à 76ch et le 1600 à 86ch. Apparait aussi une finition luxueuse SX, un mix entre l'AGT S et la DGT. Intérieur velours et instrumentation analogique pour les 1600 et 1800.
 
Mais la nouveauté de ce millésime est la version 2000 16 V de 145ch. Elle corrige le manque de motricité de la 1800 16V en adoptant des roues de 15 pouces, améliore son freinage (ABS en série), et sa souplesse grâce à la cylindrée accrue. Mais voilà, sur la balance, elle accuse 100 kgs de plus, du coup l'amélioration des performances n'est pas spectaculaire. Un catalyseur est monté d'office.
Toutefois, comme l'insonorisation a progressé, elle se révèle une excellente grand tourisme. Le public ne suit pas vraiment : les nostalgiques de la Ritmo Abarth lui reprochent son manque de piment, les autres, son prix élevé pour une Tipo. En Septembre 1991, la 1800 16V est abandonnée.
 
Enfin, toujours pour 1992, le cuir, la climatisation et le volant bois s'installent dans la 1600 SX, qui s'appelle alors Perfect, une ultime nouvelle version avant le restylage. On retrouve également cette fintion sur les Uno 60 et sur les Tempra.

En 1993, c'est le restylage. La face avant se voit dotée d'une calandre plus épaisse et de phares plus petits. Apparait aussi une déclinaison 3 portes de la Tipo.

La structure se voit renforcée, un airbag est installé, de même qu'un antidémarrage codé. A l'intérieur, la planche de bord est légèrement remaniée, offrant un aspect plus valorisant, les revêtements de sièges sont nouveaux et les panneaux de porte voient la bande de plastique située à la base des vitres agrandie.
La qualité des matériaux progresse, mais le restylage reste tout de même assez superficiel, et pas franchement réussi puisque le nouvel avant de la Tipo rappelle celui de l'Ibiza I reliftée.

Côté moteurs, on fait un peu la moue à cause de la baisse généralisée des puissances, pour cause de passage au catalyseur.
- 1372 cm3 : 69ch
- 1580 cm3 : 75ch
- 1756 cm3 : 103ch
- 1995 cm3 16v : 139ch

Un peu plus tard, pour pallier le déficit de nervosité du 1600, Fiat le dote d'une injection multipoint qui porte sa puissance à 90ch.

La turbo diesel se voit dotée d'un système EGR, et sa puissance s'établit désormais à 90ch.

L'instrumentation digitale passe à la trappe, les appellations sont revues :
S, SX et GT.
On notera aussi la persistance de séries limitées, la Pop par exemple.

Pour 1995, ces appellations changent, les 2.0 16V et 1.8ie ainsi que le 1.6 MPI disparaissent.
Désormais, la gamme se decline autour des appellations Start et Quartz, avec les moteurs 1.4, 1.6 (75ch) , 1.7d et 1.9 TD.
Seules les 1.6 et Turbo diesel ont droit à la finition Quartz, qui remplace la SX, et toutes les versions ont désormais la direction assitée en série.

Au total, plus de 2.2 millions de Tipo seront produites avant l'arrivée des Bravo/Brava, durant l'été 1995, reprenant la même plate-forme, tout comme le Coupé.

_________________
Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts...

Gagnant des QUIZZ 255 et 257 :lol: :wink:

Real cars don't drive front wheels, they lift them...
Horsepower tells how fast you can hit a wall . . . Torque lets you move the wall.


Haut
   
 
MessagePosté: 18 Déc 2007 7:38 
Hors ligne
Président ICC
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Juin 2003 12:03
Messages: 18996
Localisation: Montpellier - Boisseron (34)
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


:wink:

_________________
ITALIAN CARS CLUB, le site dédié à l'Automobile Italienne !
Passionnés de Lancia Beta, venez découvrir la SQUADRA BETA
Amoureux de Lancia Fulvia, venez découvrir la SQUADRA FULVIA

Réglement intérieur et mode d'emploi pour publier vos photos sont consultables ICI
======> A L'ATTENTION DES NOUVEAUX MEMBRES DU FORUM, n'oubliez pas de vous présenter ======> ICI

L'ICC se finance grâce à vos Dons, Merci !


Haut
   
 
MessagePosté: 18 Déc 2007 8:44 
Hors ligne
Adhérent ICC
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Déc 2003 18:05
Messages: 2518
Localisation: Gien 45
tu es sur que la carroserie est en acier galvanisé ? ce n'est pas plutot de l'électrozingué, car à ma connaisance seul l'espace (celle de matra) et le murena (toujours matra) passait dans des bains de galvanisation, ce qui demandait une technique tres particulière car sous l'effet de la chaleur du bain les chassis se déforme. Les espaces était assemblé de travers et resortait droit du bain.

_________________
Steph

Membre du RAFA
Fiat 850 Sport Coupé
Alfa-Roméo GTV, Sprint, 75 V6 et piste, et 156 SW
Autobianchi A112
Image
Sauvez la forêt, mangez du castor ;)


Haut
   
 
MessagePosté: 18 Déc 2007 22:14 
Hors ligne
ICCiste Farceur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Nov 2006 22:01
Messages: 1284
Localisation: Clermont Ferrand
hexen a écrit:
tu es sur que la carroserie est en acier galvanisé ? ce n'est pas plutot de l'électrozingué, car à ma connaisance seul l'espace (celle de matra) et le murena (toujours matra) passait dans des bains de galvanisation, ce qui demandait une technique tres particulière car sous l'effet de la chaleur du bain les chassis se déforme. Les espaces était assemblé de travers et resortait droit du bain.


Il me semble bien que c'était du galvanisé mais je n'en suis pas sur, je dois avouer. Si la protection par cataphorèse, c'est la même chose que l'électrozinguage, alors oui, tu as raison; j'ai beau connaitre cette voiture, il peut m'arriver de faire des erreurs et je suis bien content qu'elles soient corrigées dans l'intérêt de tous :wink:

A Alx, merci pour les photos. De bien jolis fonds d'écran potentiels!

_________________
Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts...

Gagnant des QUIZZ 255 et 257 :lol: :wink:

Real cars don't drive front wheels, they lift them...
Horsepower tells how fast you can hit a wall . . . Torque lets you move the wall.


Haut
   
 
MessagePosté: 25 Fév 2008 8:53 
Hors ligne
Accro ICCiste

Inscription: 02 Mai 2005 18:51
Messages: 1249
Localisation: belgique
Ayant possédé de tipo, j’en étais ravi.
Seul gros soucis, l’eletricité et la corrosion !
Par contre niveau moteur impec !
J’ai roulais avec le 1.9d et le 1.9td.
Je vais faire peur mais….
Avec le Td entre 180000km & 305000km 2 vidange pourtant !
Démarrage car de tour, + - 6,5 max au 100 !!!!
Si je ne me trompe sont moteur Td était a l’époque plus évolué que s autre Td ?
Puisque déjà a la base le tdi ces fiat avant vw !
Il me semble que la puissance de la tipo passé par dessus les Td d’autre marque à ce début ?

_________________
MAREA 2.0 20V TURBO. fiat la passion nous anime


Haut
   
 
MessagePosté: 31 Déc 2012 3:07 
Hors ligne
Bébé ICCiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Aoû 2010 12:57
Messages: 13
Localisation: Paris
voici des document que j'ai déniché en italie
Image
Image
Image
Image
[url=http://clubritmoabarthcabrio.xooit.fr/image/90/b/5/5/116.jpg-motore-
moteur 1900tds qui à équipé la Tipo, la Tempra, la Delta, la Dedra, et certaine uno
tds-3ac1ea9.jpg.htm]Image[/url]

_________________
Ritmo100s - 105chv(7cv) 1.6TC - 09.05.1986 - (155233 kms) - 138A811 - Azzurro met 489 F


Haut
   
 
MessagePosté: 31 Déc 2012 3:09 
Hors ligne
Bébé ICCiste
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Aoû 2010 12:57
Messages: 13
Localisation: Paris
voici des document que j'ai déniché en italie
Image
Image
Image
Image
[url=http://clubritmoabarthcabrio.xooit.fr/image/90/b/5/5/116.jpg-motore-
moteur 1900tds qui à équipé la Tipo, la Tempra, la Delta, la Dedra, et certaine uno
tds-3ac1ea9.jpg.htm]Image[/url]

_________________
Ritmo100s - 105chv(7cv) 1.6TC - 09.05.1986 - (155233 kms) - 138A811 - Azzurro met 489 F


Haut
   
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com